Maître Richard Gisagara

Le négationnisme désormais puni par la loi

Depuis janvier 2017, la loi française punit la négation du génocide des Tutsi au Rwanda. Maître Richard Gisagara, un des artisans de cette nouvelle disposition, explique sa genèse.

Le 29 janvier 2017, le Journal officiel français a fait savoir que l’article 24 bis de la loi sur la liberté de la presse, relatif à la contestation d’un crime contre l’Humanité, était amendé. Depuis, nier ou minorer le génocide des Tutsi est désormais puni par la loi en France d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende. Derrière ce changement, il y a − entre autres − Richard Gisagara, lui-même d’origine rwandaise.

Nous ne pouvons que nous réjouir de cette nouvelle loi qui vient à renforcer la lutte contre le négationnisme.