Le soutien médical & psychologique

Ibuka a effectué un travail de plaidoyer auprès du gouvernement Rwanda pour la création du fond d’assistance aux rescapés du génocide (FARG) en 1998. Au moment de la création, le gouvernement s’était engagé à l’origine à verser 3% de son budget dans l’assistance aux rescapés.

Un soutien est nécessaire pour permettre aux survivants de se reconstruire après le traumatisme psychologique et physique subit suite au génocide. Ibuka mène des travaux de fond afin d’accompagner les victimes dans un processus de guérison :

  • Apporter un fort soutien psychologique aux rescapés traumatisés par l’horreur qu’ils ont subi durant le génocide de 1994. Un partenariat avec Médecins du Monde a notamment permit de mettre en place des procédures d’accompagnement aux rescapés pendant les procédures Gacaca et d’accroître les capacités des thérapeutes et former les plus doués d’entre eux à la fonction de supervision.
  •  Financer l’accès à la médecine pour soigner les séquelles et traumatismes corporels causés par les génocidaires.
  • Collecter du matériel médical : des chaises roulantes, des lunettes, etc…
  • Mettre en place des traitements contre le VIH auprès des populations touchées, notamment les femmes violées, sans oublier les soins à apporter suite aux mutilations qu’elles ont subies ayant causé des infections aux organes génitaux.
  • Financer des interventions chirurgicales lourdes, impossibles à réaliser au Rwanda.

Le soutien social et économique

Logement

Construire des maisons pour les veuves et orphelins afin de leur assurer des conditions d’habitation dignes. En effet, le génocide des Tutsi a engendré la destruction des habitations, laissant ainsi les victimes livrés à eux-mêmes.

Education

Scolariser des élèves et étudiants survivants démunis afin qu’ils puissent mieux envisager leur avenir. Aujourd’hui, plus de 10 000 enfants n’ont pas la chance de poursuivre leurs études faute de bourses de l’Etat ou de tout autre appui. Ce chiffre augmente chaque année de 2’000 jeunes qui se retrouvent sans formation ni qualification leur permettant de trouver un emploi.

Besoins vitaux

Subvenir aux besoins de première nécessité c’est-à-dire  s’alimenter et s’habiller par exemple afin de leur assurer des conditions de vie un minimum décentes. Cette aide concerne notamment les personnes âgées rescapées vivant seules à la campagne, sans aucunes ressources, et les veuves.

Economie

La plupart des rescapés, orphelins, chefs de ménage et les veuves du génocide n’ont pas d’occupation leur permettant d’avoir un revenu ou d’autres moyens de subsistance. Ibuka Europe souhaite soutenir des initiatives spécifiques en milieu urbain (cybercafés, petits commerces, etc.) et en milieu rural (élevage de bétail, développement d’exploitations agricoles) afin de sortir de la misère ces individus fragilisés.

Soutien Phsychologique Ibuka3
Soutien_phsychologique_ibuka3
Soutien_phsychologique_ibuka2
Soutien_phsychologique_ibuka
Soutien_phsychologique_ibuk_spectacle
Soutien Phsychologique Ibuka3 Soutien Phsychologique Ibuka2 Soutien Phsychologique Ibuka Soutien Phsychologique Ibuk Spectacle